Le Botox, le lifting et autres « solutions faciles »

On compte quantité de méthodes de traitements. Ils vont de l'affaiblissement de la musculature (toxine botulique), en passant par les injections (acide hyaluronique, acide polylactide, propre graisse), le renouvellement chimique de la peau (AHA, CA, etc.), et pour finir le lifting.

1. Le Botox

La toxine botulique est un poison neuro-toxique extrêmement puissant issu d'une protéine, lequel agit sur le corps au travers de l'émission de signaux du cerveau sur les muscles. Selon le dosage, la contraction des muscles se voit atténuée ou bien disparaît totalement. On trouve aussi la toxine botulique sous les appellations de BTX ou de Botox. La substance active Botox contre les rides est devenue tellement courante, encouragée par les médias, que le terme de Botox s'est imposé, indépendamment de la véritable désignation du médicament. Le terme autonome « Botex » désigne désormais la méthode de thérapie dans son ensemble.

L'injection de Botox est entrée dans les mœurs. Pourtant, le Botox est plutôt contesté et en aucun cas inoffensif. La toxine botulique étant un puissant poison, tous les stades de production sont testés sur des souris. Le poison est injecté dans l'abdomen de différents groupes de souris en différentes concentrations afin de pouvoir étudier les dosages. La moitié des animaux meurt de paralysie respiratoire... ceci est inacceptable.

2. Le lifting

Le lifting est apparu dans les années 70. L'étirement du visage est obtenu au travers d'une opération chirurgicale - le terme de « chirurgie esthétique » est plus répandu – au niveau du visage et est réalisée habituellement sous anesthésie totale. Le but de l'opération est d'affermir la peau ainsi que les tissus sous-jacents afin d'étirer ceux-ci et de donner au patient une apparence plus jeune. Tout d'abord, on procède à une entaille derrière la naissance des cheveux sur le crâne, au dessus du front ou bien derrière les oreilles. La peau est raccourcie, ce qui mène donc à un étirement de la peau. Le même principe est utilisé au niveau de la gorge pour faire disparaître les rides.

3. Les implants injectables, résorbables ou non-résorbables

Une autre possibilité pour tirer la peau est par exemple le traitement chirurgical des rides au travers de produits résorbables ou non. On introduit des implants sous forme de plastique cylindrique (par exemple du GoreTex, un implant inerte définitif) ou des métaux filiformes (par exemple des fils d'or, fils crantés ou fils russes dans le cas d'un remaillage) dans la peau.

Les fils de GoreTex ou d'or sont disposés sous les rides ou dans le tissu flasque par l'intermédiaire de fines aiguilles plates. On peut ainsi combler les rides du front de l'intérieur. Des fils fins sont introduits sous la peau afin de soutenir la musculature et redonner à la peau sa vigueur et son aspect lisse. Des fils plus épais sont fixés à l'aide de deux points sous les rides plus profondes. L'idée derrière ceci est que le corps stimule la production de collagène et d'élastine au travers d'une réaction naturelle aux corps étrangers, ce qui conduit le tissu conjonctif, les fils et le tissu nouvellement constitué dans le cas idéal à la disparition des rides.

L'opération s'effectue sous anesthésie locale et dure au moins 30 minutes, après quoi peuvent apparaître des œdèmes qui devraient disparaître après deux jours. De plus, des sortes de bleus peuvent apparaître et persister environ 7 jours, et on estime le taux d'infection à environ 5%.

D'autres implants peuvent être insérés à l'aide d'une seringue ou d'une aiguille. On peut comparer ces techniques à celle du collagène.

De façon générale, les complications sont plutôt liées au chirurgien et à une possible intrusion maladroite des éléments qu'aux techniques par elles-mêmes.

4. Le resurfacing informatique au laser

Le traitement des rides au laser pulsé connait de bons résultats sur les lèvres et les paupières, mais pas sur les grosses rides dites « musculaires. Néanmoins, des gonflements et rougeurs apparaissent après le traitement et il faut éviter les rayons du soleil durant plusieurs mois.

5. La lipostructure

Cette méthode ne cache pas les rides mais remodèle le visage. On injecte sa propre graisse, par exemple au niveau des lèvres, des pommettes. Comme il ne s'agit pas d'un corps étranger, cette technique biocompatible est mieux supportée.

 

retour à la page d'accueil