Les différentes sortes de peau

On distingue quatre schémas différents de peau, qui peuvent aussi n'apparaitre que de façon passagère.

1. Peau normale

Les pores d'une peau normale sont petits, la peau est bien irriguée et de fine texture à l'aspect lisse et souple, le teint est rose et d'une transparence égale. Elle n'est ni trop grasse, ni trop sèche, et ne cause normalement aucun problème. Néanmoins, cet état peut être parfois considérablement altéré par des facteurs endogènes et exogènes.

2. Peau sêche

Une peau sèche se caractérise par des parties écailleuses, des pores invisibles, une fine texture causant une impression de peau tirée, peu élastique et impliquant parfois des démangeaisons. L'ensemble de la peau semble rugueux et tavelé, et peut représenter dans certains cas des signes précoces de vieillissement.

3. Peau grasse

Les pores d'une peau grasse sont dilatés et occupés par des comédons (points noirs). L'éclat de la peau est d'aspect gras et luisant, de texture épaisse et peu régulière. En raison de l'excès de sébum, le teint est très souvent « brouillé ».

4. Peau mixte

Alors que le front, le menton et le nez comportent les symptômes de la peau grasse, les joues quant à elles ont les caractéristiques d'une peau normale, voire sèche.

Peau sensible déshydratée

La caractéristique essentielle d'une peau déshydratée est sa basse teneur en eau. Si la quantité d'humidité de la couche de corne descend sous 8 à 10%, elle se dessèche, est parfois rugueuse et craquelée. La peau du visage est plus particulièrement concernée en raison de sa position particulièrement exposée, et perd plus d'humidité que les autres secteurs de peau.

La couche cornée puise son humidité au travers de l'eau des couches inférieures et de la transpiration normale de base. S'il manque à la peau des vecteurs d'hydratation ou si les conditions météorologiques sont défavorables, elle se déshydrate de façon extrême. Résultat : la peau devient sèche, se tend et est à la fois peu réceptive aux crèmes riches.

Si l'approvisionnement biologique en hydratation est insuffisant, la souplesse de la peau diminue et avec elle ses propriétés de défense, ce qui dessèche la peau et peut la craqueler. En outre, elle ne peut plus réaliser de façon satisfaisante sa fonction de barrière. Elle devient ainsi particulièrement vulnérable face aux multiples agressions exogènes et montre une augmentation de déshydratation.

Il est par conséquent important d'apporter aux soins de peaux déshydratées non seulement de l'hydratation mais aussi des vecteurs d'hydratation naturels comme par exemple les acides aminés. Bien dosées, ces substances hygroscopiques (substances capables d'absorber l'humidité alentour) hydratent la peau à long terme.

Peau sèche et sensible

Contrairement aux peaux déshydratées pour lesquelles le besoin d'hydratation est primordial, la peau pauvre en graisses montre un besoin en lipides accru. Tout particulièrement lors du nettoyage quotidien, la peau est souvent agressée par des substances de lavage et autres savons, ce qui lui fait perdre de précieux lipides. Les lipides épidermiques ont une fonction de barrière particulièrement importante et assurent la cohésion des cellules cornées.

La perte de lipides conduit à une peau sèche, rugueuse et écailleuse. Une peau pauvre en graisses conduit prématurément au peu populaire ridage de la peau, à un froncement de celle-ci et à une pigmentation tachetée. En outre, la souplesse et la douceur de la peau sont altérées et la barrière défensive affaiblie. Ces deux facteurs favorisent l'intrusion de substances nuisibles externes. La déshydratation se voit augmentée. On utilise pour les soins de peau pauvre en graisses des types de lipides propres et apparentés à la peau. Les amides de cérium, le cholestérol, les acides gras de matière grasse non-saturés et les acides aminés L-glutamine et L-carnitine jouent un rôle important.

Peau sèche

Le phénomène de la peau sèche est fort répandu et une grande partie de la population en souffre (environ 15 à 20%). Il existe sous plusieurs formes et plusieurs degrés de dommage. Les cas de peau sèche chez les enfants de moins de 10 ans et chez les personnes plus âgées à partir de 60 ans sont les plus courants. Dans la tranche d'age entre 10 et 60 ans, le pourcentage de femmes atteintes de dessèchement de la peau est nettement plus élevé que celui des hommes.

Il existe plusieurs causes de dessèchement, et à des degrés différents. Dans la pratique, il n'est pas toujours possible de faire la part des choses. De façon générale, on différencie entre la peau à problème et la peau extrêmement sèche. Dans les deux cas réside une carence en vecteurs hydratants naturels, en particulier au niveau de l'urée et des acides aminés.

Le dessèchement de la peau est dû à divers facteurs exogènes et endogènes.

Peau sèche à problème

Une légère desquamation, rugosité, l'impression d'étirement et parfois de démangeaison sont les symptômes typiques de la peau sèche à problème. Une cause principale est le manque d'hydratation, parce que les facteurs hydratants naturels comme l'urée, les lipides épidermiques et les acides aminés ne sont pas disponibles en quantité suffisante.

L'urée est secrétée lors de l'évacuation de certains acides aminés, en particulier l'arginine et la glutamine dans le processus de callosité des cellules. Des dysfonctionnements de ce processus entrainent une carence en acides aminés, en particulier une carence en arginine, ce qui mène inéluctablement à une diminution de la concentration de l'urée: l'hydratation s'en voit réduite. Des études comparatives montrent que les peaux sèches à problème ont une concentration en urée de 50% inférieure à celle d'une peau saine. Cette carence en corps hydratants naturels entraîne une déshydratation élevée de la peau.

Il est possible de compenser la carence du vecteur d'hydratation naturel qu'est l'urée au travers de préparations à base d'acides aminés naturels. L'armure d'hydratation de la peau se voit régénérée et la condition de la peau s'améliore, parvient même à se normaliser.

Peau extrêmement sèche

La peau extrêmement sèche apparaît avec l'âge ou bien dans le cas de dessèchement extrême, la plupart du temps sur les mains et se manifeste par sa rugosité, ses fissures, de la corne, une desquamation et souvent un sentiment de démangeaison.

 

retour à la page d'accueil