Les soins de peau durant l'hiver

L'hiver présente tout plein de particularités fascinantes, mais offre à la peau de grands défis. Ceci est dû en grande partie à la sécheresse de l'air, que ce soit en intérieur ou dehors.

En appartement, ce sont naturellement les radiateurs dans un habitacle clos qui assèchent l'air. Mais aussi à l'extérieur, l'air froid ne peut jamais transporter autant d'humidité que l'air chaud.

La peau se déshydrate nettement plus rapidement au contact de l'air sec ambiant dans un espace libre. En plus de ça, l'air est non seulement plus sec (qu'en été), mais peut aussi être plus pollué, notamment dans les zones de dépression. Ce qui provoque une agression supplémentaire pour la peau, la gaine protectrice de notre corps.

Ça ne s'arrête pas là... car le froid modifie aussi le métabolisme de la peau. Il manque à l'épiderme d'une part son taux nécessaire en lipides (graisses), et les glandes cébacées d'autre part modifient leur activité dans le froid, jusqu'à parfois l'interrompre totalement. C'est à dire que le film fin de graisse censé protéger la peau du froid s'affine encore plus à
basse température, et peut disparaitre complètement en cas de très grand froid. Ce sont les mains et le visage qui sont les plus touchés, n'étant pas si bien protégés du froid que les autres parties du corps.

Conseils pour lutter contre la peau sèche en hiver

  • En plus de l'apport en acides aminés et en vitamines nécessaire à nourrir la peau de l'intérieur, celle-ci a besoin d'un approvisionnement externe en graisses au travers d'une crème riche en lipides.
  • Éviter les bains de bien-être trop chauds, ou du moins les réduire. En effet, l'eau chaude retire à la peau de sa teneur en eau et en graisses, ce qui est déconseillé en hiver.
  • Pour les fans de ski (et ceci est valable pour tous en cas de températures très basses), éviter les crèmes hydratantes, car leurs particules hydratantes pourraient justement geler la peau. Il est préférable d'utiliser une crème protectrice contre le froid, et l'appliquer à la montagne (ou quand il fait très froid) sur les parties exposées du visage (lèvres, oreilles, nez). Il est préférable de ne pas laisser ce genre de crème dans le chalet afin d'éviter un surchauffage de la crème. En effet, celle-ci scelle en quelque sorte les pores de la peau et empêche dans le sens physique du terme l'échange d'hydratation entre la peau et l'air.
  • Encore un conseil pour les skieuses et skieurs parmi vous: ne pas oublier l'écran solaire sur les pistes! Surtout en altitude, l'intensité du soleil augment de façon drastique, et si on considère la réflexion du soleil par la neige, celle-ci peut atteindre 90% de plus qu'en basse altitude. Il faut donc dans tous les cas ne pas négliger la protection contre les UV, et utiliser une crème si possible à écran total, ou du moins comportant un coefficient de protection élevé.
  • De façon générale et pas seulement en hiver: beaucoup de mouvement tout comme les bains alternatifs (chaud - froid) activent le métabolisme de la peau et favorisent le transport des acides aminés, vitamines et minéraux dans les différentes couches de la peau.
  • Et tout comme en été, il est important de boire beaucoup d'eau. Le corps a besoin d'un apport quotidien d'au moins deux à trois litres de liquide (eau, tisanes).
  • L'utilisation de savons doux, voire de lotions nettoyantes sans savon est tout aussi importante qu'en été. Plus on protège la peau contre le dessèchement et autres agressions atmosphériques ou chimiques, plus elle sera apte à lutter contre le froid.
  • Non seulement les acides aminés, mais aussi les vitamines B sont nécessaires pour la peau, car ils possèdent des substances hygroscopiques (absorbant l'humidité de l'air).

Et puis l'hiver ne s'arrête pas devant le pas de la porte... même là, l'humidité de l'air est en raison du chauffage tellement réduite, que la peau ne peut pas se reposer si on n'entreprend rien.

Conseils contre la sécheresse de l'air à la maison

Cela ne sert malheureusement pas à grand chose d'aérer, puisque l'air de dehors comporte lui-même peu d'humidité. C'est la raison pour laquelle il faut essayer d'apporter soi-même de l'humidité dans les pièces. On peut procéder de plusieurs façons:

  • Remplir des récipients avec de l'eau et les disperser dans les pièces. On trouve aussi dans le commerce des humidificateurs (en général un simple récipient en céramique) qu'on accroche directement aux radiateurs. Vous verrez vous-même combien d'humidité s'évapore chaque jour, et dans les périodes de chauffage, on passe quasiment son temps à rajouter de l'eau. Le désavantage est qu'il faut remplacer et nettoyer ces récipients très fréquemment, car ils sont de véritables foyers à germes et autres bactéries (surtout s'ils sont en plastique), qui peuvent ensuite être respirés dans l'air ambiant.
  • Une alternative est de disposer des serviettes humides sur les radiateurs. En ce qui concerne l'hygiène, cette alternative présente le même inconvénient que les récipients susnommés.
  • Les plantes d'appartement sont bien sûr des humidificateurs naturels, et en plus d'arborer le logis d'une certaine "chaleur", elles peuvent à la fois purifier et détoxiquer l'air. Néanmoins, elles apportent moins d'humidité que les variantes citées plus haut, et tout le monde n'est pas fan non plus.
  • Il existe nombre d'humidificateurs électriques et différentes techniques, par exemple les brumisateurs qui dispersent dans l'air un nuage aqueux très fin, enfin les évaporateurs et autres diffuseurs de toute sorte. Mais là aussi, ces appareils sont des propulseurs de bactéries quand on ne prend pas garde à l'hygiène, et omet de nettoyer régulièrement les récipients, ce qui d'ailleurs peut être peu pratique, selon le modèle utilisé. Personnellement, nous ne sommes par pour les brumisateurs, car les minuscules goutes d'eau accompagnées de germes se mêlent à l'air et peuvent facilement être inhalées.
  • Vous pouvez utiliser un petit hygromètre (ou humidimètre, ce qui revient à la même chose) afin de mesurer l'humidité de l'air. Si l'humidité présente dans la pièce se situe entre 40 et 60%, il ne peut rien vous arriver.

Profitez donc bien de ces jours d'hiver si froids mais aussi si beaux!

Brigitte et Françoise

 

retour à la page d'accueil